16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 18:01

Celles et ceux qui vont m'accuser de prosélytisme auront raison !

 

Prosélytisme poétique, prosélytisme autour de l'univers de sa majesté LE CHAT, prosélytisme toujours autour de VENISE et son carnaval, prosélytisme encore autour du bonheur qui, ce n'est pas moi qui le dit mais le Dalaï-lama, devrait être le but de notre vie, prosélytisme toujours, puisque  je ne parle que de ce que j'aime, qui me fait vibrer qui m'enthousiasme !

 


Alors pour vous (rien que pour vous) un poème de Maurice CARÊME, où se faufile un petit chat qui apprend l'impermanence des choses dans une aube poétiquement rose.

 

Aujourd'hui sur PARIS un ciel gris bas et plombé un peu comme un ciel de neige alors, ne nous plaignons pas la température est douce malgré tout comparée à l'hiver.


Il a neigé

Il a neigé dans l' aube rose,

si doucement neigé

Que le chaton croit rêver.

C' est à peine s' il ose

Marcher.


Il a neigé dans l' aube rose,

Si doucement neigé

Que les choses

Semblent avoir changé.


Et le chaton noir n' ose

S' aventurer dans le verger,

Se sentant soudain étranger

A cette blancheur où se posent,

Comme pour le narguer,

Des moineaux effrontés.


MAURICE CARÊME  (1899-1978)


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans POESIE

Présentation

*

[]

Articles Récents