11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 09:38

Voilà, les valises sont remisées... la machine à laver tourne à plein régime, j'ai découvert que je n'avais pas posté les dernières cartes postales écrites face à la mer (et pourtant timbrées). Je croise les doigts pour que personne ne regarde d'où je les ai postées, ça la fout mal une carte en forme de poisson avec du sable et des galets postée de la banlieue parisienne !

Un peu de mal à écrire cet article, car Mademoiselle Pitou fait l'allé et retour entre mes genoux pour me faire des bisous, et le clavier pour se frotter la tête contre ma main. Comment devant tant d'amour regretter d'être revenue hein ?

Ben si, quand même... Parce que les vacances, c'est une parenthèse, une bulle de savon qui s'irise et s'étire au soleil. Les vacances, c'est un changement d'atmosphère, une forme de méditation par la différence, une prise de conscience pour changer peut-être... Et puis moi la rentrée ça m'a toujours foutu les boules voilà ! C'est comme ça. J'ai tellement détesté l'école que des années après, je ne m'en suis pas remise. Comme si ce moule qu'on m'avait imposé laisse encore son empreinte. Alors ces magasins avec les cartables me rendent triste, et pourtant comme je ne suis pas à un paradoxe près, j'adore les fournitures dites scolaires. Ah les stylos à plume, à pointe fine ou épaisse, les feutres multicolores, les pinceaux, les ciseaux, les gommes, la colle. Tout j'aime tout en quantité, en masse : ne laissez pas traîner un joli stylo je suis capable de vous demander si vous en avez vraiment besoin. Non non, je plaisante à peine, parce qu'en plus, je n'écris qu'avec un clavier (à part les cartes postales voir plus haut, et les quelques borborygmes de Monsieur LE CHAT). Alors voilà, vous savez tout, la seule période de l'année qui me voit morose et nostalgique, c'est celle-ci. C'est un jour en revenant d'un séjour en BRETAGNE, que je me suis dit que je ne voulais plus perdre ma vie à la gagner : métro boulot dodo très peu pour moi. Du coup j'ai changé de cap, et je ne l'ai jamais regretté. Alors, cette année encore, je reviens avec des projets, des désirs de direction différente. Plus qu'une nouvelle année, la rentrée symbolise pour moi des nouveaux départs, des changements, des désirs à concrétiser. Alors je vais laisser décanter un peu tout ça pour faire flamboyer  les couleurs de cette saison estivale...

LA-MER-AU-COEUR.JPGLA MER AU COEUR

L'AMÈRE AU COEUR



Partager cet article

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans MATIERE A REFLEXION

Présentation

*

[]

Articles Récents