23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 09:27

Voici le deuxième extrait de l'interview de Matthieu Ricard accordée à Dalila Kerchouche. Je vous les distille au compte-goutte comme des petits trésors à savourer et à méditer.J'aime la pensée de Matthieu RICARD car il m'aide à approfondir le champs de mes réflexions avec une pensée simple et claire. Être brillant ce n'est pas forcément s'exprimer en termes abscons et "scientifiques", mais savoir toucher chaque être humain au plus profond de son être.


FAUTE
« Nous sommes le résultat du passé et l’architecte de notre futur.


Il y a des personnes qui se comportent de façon nuisible, et nous n’avons aucune raison de l’ignorer.


Mais il arrive aussi que l’on soit tenté de reporter systématiquement la faute sur le monde et les autres plutôt que sur soi.


Le regret consiste d’abord en un constat des faits : c’est une preuve d’intelligence. Il permet de reconnaître les erreurs et incite à réparer le tort commis, lorsque c’est possible.


Le regret peut aller de pair avec l’optimisme, puisqu’il aide à considérer la situation actuelle comme un point de départ. Il se concentre sur un acte particulier – “J’ai fait une chose horrible” -, tandis que la culpabilité déborde sur l’être tout entier – “Je suis quelqu’un d’horrible.”

Le découragement, voire le désespoir qu’un tel état d’esprit engendre, empêche de dresser un état des lieux lucide et ne contribue en rien à réparer les souffrances que l’on a pu causer.

Il faut donc savoir accepter la responsabilité de ses actes et s’atteler à les réparer. »

Chat_au_boulot

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans MATIERE A REFLEXION

Présentation

*

[]

Articles Récents