12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 16:43

Depuis qu'à l'insu de mon plein gré, je pars l'an prochain (pas si loin) marcher sur les chemins de Compostelle. Il faut bien que je me prépare...


Au début cool cool, un petite demi-heure, pour ne pas enrayer la machine, pas vraiment sportive, ni douée, mais motivée quand même, et là sans douleur ni démotivation suis capable de marcher 15 kilomètres sans que ce soit dans les rues de PARIS (ma passion) ou sur une brocante (autre passion).


Faire du  sport pour faire du sport, ça ne m'intéressait pas, me remuer sur un tapis de gym, beuh... Mais, si on me prend par surprise et qu'on y ajoute une petite dimension spirituelle, c'est bizarre comme je marche. Et là, c'est le cas de le dire. Donc, depuis le mois de septembre j'ai commencé un entraînement de sportif de bas niveau.


Je me suis inscrite au même club de randonnée que mon amie Claire. Mort de rire, si on m'avait dit qu'un jour je m'y collerais, j'aurais pensé à un gag.


Donc voilà, j'ai tout les godasses, qui coûtent un bras, les anoraks, les polaires, les chaussettes... Je n'ai pas les bâtons indispensables parait-il dans le Larzac (où nous marcherons l'an prochain) car ça monte, mais  le ridicule ne va pas m'atteindre jusque là si ? Parait que c'est utile et qu'en plus ça muscle les bras. Bon, si on me prend par les sentiments, qui résisterait à l'appel de jolis bras musclés hein ? Si ça doit passer par des bâtons ? Je n'ai pas encore dit mon dernier mot...

 

Ce matin donc motivée par l'annonce du grand soleil qui allait briller sur la région parisienne, je suis partie avec mon attirail sans omettre de regarder à droite et à gauche, pour vérifier qu'aucun voisin ne me reconnaîtrait dans mon élégante tenue sportive des fois que  les chats et les chiens du quartier se tordraient de rire ! Oui, ce sont surtout eux que je connais en fait...

 

De grand soleil point, mais de la gadoue, alors là ! Comme musculation intelligente ya pas mieux, un kilo et demi de boue de chaque côté, si ça vous galbe pas le mollet, c'est que je ne m'y connais pas... Car les chemins de la Brie profonde, après la neige des derniers jours, ressemblent plus à des éponges qu'à des sentiers de randonnée.

 

Faut être fou non ?

 

Alors, voilà comment on se dépasse à partir marcher le petit matin pendant des kilomètres et que finalement on trouve ça agréable... Maso moi ?

 


 

 

Jane Birkin : La gadoue

 

Faut-pas-se-moquer.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans DE TOUT ET DE MOI

Présentation

*

[]

Articles Récents