30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 12:05


Extrait d'un de mes mille cinq cent (à vue de nez de chat) livres uniquement sur le thème du  chat, je vous propose un poème de Jacques STERNBERG où nous reconnaissons bien notre indispensable félin, nous les ailurophiles (oui, nous qui aimons les chats !)

 

C'est Jacques STERNBERG qui a dit cette phrase merveilleuse " une bibliothèque, c'est un des plus beau paysage du monde". (ça c'est pour vous inciter à lire ce magnifique poème)


LE CHAT

Au commencement, Dieu créa le chat à son image.
Et bien entendu, il trouva que c'était bien.
Et c'était bien d'ailleurs.

Mais le chat était paresseux.
Il ne voulait rien faire.
Alors, plus tard, après quelques millénaires, Dieu créa l'homme.
Uniquement dans le but de servir le chat,
De lui servir d'esclave jusqu'à la fin des temps.

Au chat, il avait donné l'indolence et la lucidité;
À l'homme, il donna la névrose, le don du bricolage et la passion du travail.
L'homme s'en donna à cœur joie.
Au cours des siècles, il édifia toute une civilisation basée sur l'invention,
La production et la consommation intensive.

Civilisation qui n'avait en réalité qu'un seul but secret:
Offrir au chat le confort, le gîte et le couvert.

 

 

Jacques STERNBERG

(1923 - 2006)

 

LE SECRET 

MONSIEUR LE CHAT AURAIT-IL LE BLUES ?

Joëlle QUELENN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans CHATS PASSION

Présentation

*

[]

Articles Récents