28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 15:22

   "UN VOYAGE COMMENCE TOUJOURS PAR UN PREMIER PAS"


Voilà une évidence, d'aucun diraient un lieu commun. Mais, moi, cette phrase elle me fait avancer  (Logique quand on parle de voyage me direz-vous). D'accord, je vous sens un peu moqueurs sur ce coup là.


Mais, il ne s'agit pas QUE de voyage même si je l'ai mise en pratique pour"mon chemin de COMPOSTELLE"... Et non, cette sublissime tautologie s'applique à toutes les domaines  de notre vie.

 

Et puis, tautologie ou truisme c'est tout de même un des préceptes de Lao-Tseu...


Le langage populaire lui, dit qu'il n'y a que le premier pas qui compte.

Mais, ce premier pas, quand le faisons-nous ?

 

Il est tellement plus simple de rester dans son petit cocon de certitudes. Et puis nous pensons toujours au but à atteindre, et là d'un seul coup la peur d'échouer nous taraude.

Mais, c'est oublier que le "chemin" à parcourir est tout aussi important  que la ligne d'arrivée, car c'est de notre vie dont il s'agit. Mais, le gros problème c'est notre fâcheuse tendance à la procrastination (vous savez, pourquoi remettre au lendemain ce que l'on pourrait faire le surlendemain).


 Depuis que j'ai mis en pratique "MON CHEMIN DES PETITS PAS",  lentement certaines choses se sont mises en place parce que je ne me mettais pas la pression.
ET ÇA MARCHE ! (un kilomètre à pieds...j'en suis à 16 quand même)

 

Un petit pas ça consiste en quoi pour quelqu'un comme moi à qui le sport file des boutons ?


Malgré ma mauvaise foi, j'ai toujours su qu'il est bon pour la santé de se remuer, alors, j'ai  commencé par le sous-minimum syndical :  une minute d'étirements (vous pouvez  vous moquer, parce que vous avez raison, même mon chat il fait mieux !) et de fil en aiguille (je vous parlais de chat non ?) j'ai continué...

 

J'avoue, je ne suis pas tout à fait prête pour les jeux olympiques, mais était-ce le résultat  que j'escomptais ? Parce que parfois à trop se mettre la pression, on ne fait rien ou on abandonne en chemin. Je continue ma gymnastique dite passive (par exemple au volant ou dans les files d'attentes, je serre mes abdominaux qui commencent à ressembler à une plaquette de chocolat, avec le papier cadeau quand même !) et j'avance... à mon rythme.


Parfois certaines de mes amies, me disent "Il faut que je perde 10 kilos".  Évidemment, si l'on pense déjà à la finalité, il y a de quoi se décourager, pourquoi, ne pas penser d'abord en gramme ? ou en morceaux de sucres en moins ?

 

Un tout petit objectif facile à tenir, plutôt qu'un régime drastique qui au final vous procurera surtout de la frustration, si ce n'est à terme des kilos supplémentaires qui feront encore plus de résistance.


Essayons donc de perdre de vue le résultat et pensons en minutes (par exemple, une minute de méditation ou de chant ou gymnastique faciale), en gramme ou en cuillerées (de chocolat en moins ou de sucre), en lignes, enfin tout ce qu'on aimerait faire, mais qu'on ne fait pas. Quand on sait qu'un morceau de sucre en trop par jour ça finit par un kilo en une année et dix kilos en dix ans, ce n'est finalement pas superfétatoire de penser à moins sucrer son café !!

 

Juste un tout petit pas,  ça ne coûte rien d'essayer, car l'objectif n'est pas énorme, et peut-être alors pourrons mieux profiter de notre chemin du bonheur...

 



000000 

Buy8gkto
Et hop un p'tit pas !

Sport_haltere33

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans MATIERE A REFLEXION

Présentation

*

[]

Articles Récents