11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 09:06

Vous le connaissez ? Et bien, le  lapin d'Alice c'est moi !


Je suis en retard !

Je suis en retard !


En fait je suis à moi toute seule un retard perpétuel.


Je ne sais pas comment je m'organise, en fait d'ailleurs, je ne m'organise pas. Avant même d'avoir commencé quelque chose je suis en retard. Par contre, je le reconnais jamais à mes rendez-vous. Mais pour tout le reste... C'est-à-dire les trois quarts ou quatre vingt dix pour cent de la vraie vie, je sais pas compter au plus juste.

Il y a quelque part là-dessous quelque chose qui m'interroge, pourquoi ai-je besoin de pression pour que ma créativité s'exprime ?

Pourquoi, sachant que je dois participer à une expo, je ne m'y prépare pas de long mois à l'avance ? Cela d'une certaine manière je le sais : comme je regarde mon travail d'un oeil plutôt critique une fois terminée une peinture ne m'intéresse plus.

Pendant que je travaille dessus je suis dans l'euphorie et je vais certainement réaliser le chef d'oeuvre de ma création (bon hein, entendons-nous je reste modeste et à mon niveau de peintre naïf, mais pas naïf au point de se prendre pour la nouvelle douanière).

Donc, tant que le tableau n'est pas fini, contente que je suis, puis une fois que j'ai décidé que c'était le dernier coup de pinceau, pff,  c'est le prochain qui m'intéresse. en conclusion, ce n'est donc pas la peine que je comence des semaines à l'avance.

 

Alphonse DAUDET , qui devait me connaitre, a dit "L'OEUVRE QU'ON PORTE EN SOI EST TOUJOURS PLUS BELLE QUE CELLE QUE L'ON A FAIT. TANT DE CHOSES SE PERDENT EN CE VOYAGE DE LA TÊTE A LA MAIN".

 

Et voilà tout est dit. Pour mes costumes pour le carnaval de VENISE c'est la même chose. Etant donné que je ne sais pas coudre à la machine, ni couper, ni utiliser un patron, je fais ... comme je peux, c'est à dire avec les moyens du bord. Et, je peux vous assurer que ces moyens ils sont limités. Et c'est ainsi que je justifie ma tendance à la procrastination, finalement par manque de confiance en mes capacités créatrices.

 

Voilà comment, après des années de travail sur moi, ben je me retrouve... en retard !!! Dis Monsieur  lapin ça s'achète où l'organisation sans faille, impeccable, chronométrée, pile poil à l'heure ?

 

Lapin en retard

 

Un petit extrait (prenez le temps de le déguster) d'Alice aux pays des merveilles avec la merveilleuse chanson de JEFFERSON AIRPLAINE "white rabbit"

 

 

 


 

S'il vous reste un peu de temps, je vous invite sur mon autre blog déco, je patine, je recycle, je réinvente, je redonne une seconde ou une troisième vie à des objets parfois oubliés...

MY SHABBY FRENCH LIFE

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans MATIERE A REFLEXION
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 12:20

"LA PREMIERE FOIS QUE J'AI VU UNE FEMME NUE J'AI CRU QUE C'ÉTAIT UNE ERREUR" Woody ALLEN


  Comme tous les petits garçons, il a  cherché le "chaînon" manquant ! En fait, il a dû m'arriver la même chose car un jour ma mère m'a surprise à peine sortie des couches en train d'essayer de faire pipi contre un arbre ! Cherchez l'erreur !

Et puis, peut-être que  Woody il a vu aussi les poils !!
Je me souviens de la première fois où, j'ai surpris ma mère, au demeurant fort pudique, à poil, justement dans la salle de bain. Horreur et damnation ! J'ai vu des poils noirs et frisés et j'ai trouvé ça immonde.
Remarquez cela a dû me poursuivre car au moment de la puberté, je pensais toujours la même chose et d'un coup de rasoir j'ai fait disparaître ces ornements disgracieux que je ne pouvais voir !
D'ailleurs, le temps m'a finalement donné raison ! Le poil n'est toujours pas en odeur de sainteté. Le timbre-poste seul est autorisé comme ornement de nos pubis, où tout poil excédentaire est considéré comme disgracieux ou plutôt le signe d'un laisser-aller peu conforme à une féminité de bon aloi. Et je ne vous parle pas des aisselles ! A qui viendrait-il à l'idée d'exhiber des dessous de bras velus et soyeux ?
. Autrefois, l'église trouvait que ces poils, qui nous dérangent tant, avaient le mérite de cacher des organes uniquement destinés au devoir conjugal, et en plus, pas pendant le carême !

Si l'on regarde bien les peintures des siècles passés, ils étaient bien imberbes tous ces torses qu'on nous offrait ! Point de Christ sur la croix au torse velu : L'était même toujours représenté un brin gringalet pépère ! Comme quoi le poil a toujours eu une p'tite connotation sexuelle, et qu'il ne fallait pas confondre le fils de Dieu avec une bombe sexuelle (les dits dieux du stade soit dit en passant ont tous le poil épilé aussi).

Bon j'vous laisse, je vais faire épiler mon "erreur" !
lol souris gif


 


 

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans PHRASE DU JOUR
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 07:00

Mon blog a déménagé à cause de la publicité imposée par la plate-forme !

Vous trouverez cet article sur mon nouveau blog

 

ICI

 

et mon autre blog consacré à la déco

 

ICI

Repost 0
Published by LE CHEMIN DU BONHEUR - dans POESIE

Présentation

*

[]

Articles Récents